Rome - Forum consacrée à la serie Rome sur canal + 


 Rome  Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Episode 9

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Rome Index du Forum -> Forum de Rome la série -> la saison 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CESARINE
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2006
Messages: 74
Point(s): 5
Moyenne de points: 0,07

MessagePosté le: 24/07/2006 11:56:19    Sujet du message: Episode 9 Répondre en citant

Sur les plaines poussiéreuses de l'Afrique, une drague défaite de Cato et de Scipio elles-mêmes à la ville la plus proche, seulement une poignée des soldats et esclaves dans leur sillage. En dépit de recueillir une armée avec le roi de Numidia, ils ont été rattrapés par César et ses légions dans une bataille finale chez Thapsus, et maintenant ils doivent considérer leurs destins.

Cato invite Scipio à considérer faire la paix avec César. "vous avez un esprit tolérant," il lui dit, avant de disparaître dans une autre salle de prendre sa propre vie. Scipio suit bientôt son exemple, instruisant son aide Aquinas couper sa gorge.

Quand le mot de la bataille finale la fait de nouveau à Rome, un newsreader prononce que "le dernier niveau de l'écume de Pompeian de bâtard est tombé, et Rome est à la paix." César, marque Antony et leurs légions triomphantes reviennent bientôt à la bienvenue d'un héros.

Après deux ans à la guerre, Vorenus se précipite de nouveau à Niobe et à ses gosses, Pullo dans le remorquage. Son épouse a trouvé une nouvelle vocation lucrative en son absence, teaming avec sa soeur Lyde pour diriger la boucherie d'Evander. Elle demande à son mari de considérer les joindre. Pullo, à une perte quant à où aller ou à ce qu'à faire après, tourne ses attentions à son slave sauvé, Eirene.

Octavian également est revenu à Rome après deux ans à l'académie, beaucoup à l'allégresse d'Atia, qui jette un dîner pour célébrer homecoming, et d'une manière primordiale, le retour triomphant de César. Déterminé à ne pas sembler faible, Servilia insiste pour s'occuper avec Brutus, bien qu'elle soit encore furieuse au sujet des nouvelles fidélités de son fils. "des demandes de bon sens je ne peux pas demander la pitié de César, et accepte le rang et la faveur de lui, refusent alors son amitié," Brutus dit sa mère. "je ne suis pas fier de me... au lieu d'un suicide noble, vous devrai être content avec celui."

Pour sa partie, Servilia exige que ses objections à César sont strictement politiques, niant elle a n'importe quel excédent prolongé de douleur ou de fureur ses affections perdues. Pourtant dans tout le dîner, elle vole des regards à l'homme qui l'a jetée, comme il évite de la rencontrer des yeux. Octavia observe Servilia intensément, inconscient aux attentions de son propre frère. La chaîne du désir ardent est interrompue quand César demande Octavian comment il irait au sujet de fixer la République, et en entendant sa réponse pensive, nomme le jeune homme à un siège à la table des pontifes - en dépit des protestations de la Prédiction en chef. Octavian prie au loin au début, exigeant il se concentrerait plutôt sur sa poésie.

Servilia devient préoccupé avec découvrir la vérité au sujet de l'affliction secrète de César dans les espoirs de l'employer pour le détruire. Elle enrôle son jeune amoureux pour obtenir la vérité de son frère, allant autant que pour la suggérer séduisez-le. "un jeune homme dira son amoureux quelque chose." Ceci envoie Octavia à la porte, car un Servilia désespéré indique son propre secret : elle était témoin d'un des hommes d'Atia tuant le mari d'Octavia.

À leur consternation, Vorenus et Pullo se trouvent les carcasses de support à la boucherie, prenant des ordres de Lyde. Quand la prochaine porte de commerçant est menacée par deux bandits, Vorenus intervient, gagnant une menace de la mort de ses propres. Plus tard il apprend que les hommes travaillent pour Erastes Fulmen, le négociant qu'il a invité à son premier régal en tant que civil, et maintenant l'escroc le plus puissant à Rome. "il tue qui que ce soit qu'il veut," Niobe informe son mari.

Erastes arrive à la porte de Vorenus le jour suivant avec une foule des gangsters, de plusieurs chiens féroces, et d'un ultimatum : Vorenus doit le rencontrer dans le forum le jour suivant pour faire des excuses - et pour embrasser ses pieds l'en public. S'il ne montre pas, son épouse et enfants seront violés par ses chiens, which've "qualifié pour le but."

Niobe prépare les gosses pour un voyage à leurs cousins - et la possibilité de la vie sans leurs parents. Vorenus et Pullo préparent leurs armes, et se tiennent prêts au premier bruit de l'agitation. Au lieu d'Erastes et de ses hommes, cependant, ils sont salués par plusieurs officiers en uniforme annonçant l'arrivée de Gaius Jules César, "Imperator des légions galliques." Quand Erastes et ses hommes font finalement leur chemin vers le voisinage, ils voient les officiers du haut rang de César tenir la garde en dehors de la villa de Vorenus, et retraitent rapidement.

Le général est venu pour demander Vorenus pour se tenir pour le magistrat sur son ardoise. Vorenus regarde fixement droit devant dans le choc avant de diminuer hardiment l'offre. "monsieur, avec respect, votre politique ne sont pas à moi... que je ne parlerai pas contre ma croyance."

"je ne suis aucun tyran," César répond avec force. "j'ai légalement pris les puissances du dictateur. Moi renverrons ces puissances au peuple et le sénat dès que je pourrai en mesure. Aucun homme n'aime notre République davantage que moi. Je ne me reposerai pas jusqu'à ce qu'elle soit comme elle était dans l'âge d'or."

Après la plaidoirie silencieuse de son épouse, Vorenus accepte par la suite - et César le mène en dehors de sa villa, et le présente à une foule des spectateurs encourageants. Dans l'agitation qui s'ensuit, Pullo se trouve plus loin à la dérive, se consolant avec des cruches de vin. Perdu dans une stupeur ivre, il dit Eirene au sujet de ses parents slaves. "je couperai mon coeur f***king hors de mon coffre et le mangerai avant que je me mette à genoux à quiconque."

Octavia, tournoyant des nouvelles que sa mère a tué son mari, tourne toute sa fidélité vers Servilia, et décide de séduire son plus jeune frère. Mais quand elle essaye d'obtenir la vérité au sujet de César, Octavian appelle son bluff, et force sa soeur à confronter sa conscience. Avec cet Octavia décompose. S'ajoutant à son regret, leur rencontre était étée témoin par leur mère slave, Merula, et bientôt Atia est après les deux avec un fouet. Quand Octavia confronte sa mère au sujet du meurtre de son mari, Atia jure que "sur les spiritueux de mes ancêtres" ces elle n'a eu rien à faire avec lui. "vous vous êtes abaissé pour un mensonge stupide!"

Elle ne perd aucune heure punissant l'informateur. Pendant que la civière de Servilia voyage par les rues de ville le jour suivant, elle des gardes et des domestiques sont attirées dans un guet-apens par plusieurs des hommes de Timon, les mêmes hommes qui ont tué le mari d'Octavia. Quand la civière tombe à la terre, Servilia elle-même est attaqué, un Merula voilé coupant outre de ses longs cheveux rouges en tant que plusieurs hommes retirent sa robe et fouettent son corps avec un bâton. Ils laissent la femme noble presque nue dans un tas sur la rue. Pendant que Timon regarde dessus le spectacle triste, son expression se tourne vers la peine.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/07/2006 11:56:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Rome Index du Forum -> Forum de Rome la série -> la saison 1 Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE