Rome - Forum consacrée à la serie Rome sur canal + 


 Rome  Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Episode 12

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Rome Index du Forum -> Forum de Rome la série -> la saison 1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CESARINE
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2006
Messages: 74
Point(s): 5
Moyenne de points: 0,07

MessagePosté le: 24/07/2006 12:00:24    Sujet du message: Episode 12 Répondre en citant

À la suite de leurs batailles épiques d'arène, Pullo et Vorenus ont les héros devenus à la troupe romaine, aux reconstitutions théâtrales inspirantes, aux muraux et aux chansons les célébrant comme symboles de l'amour fraternel et du rachat.

Vorenus est encore craintif que César le banira de la ville, si pas de la terre. Il a interféré une exécution sanctionnée, après tout, et contre les ordres exprès de l'empereur. Pour se préparer à l'exil, il porte Niobe, les gosses et des domestiques à leur terre dans le pays, accompagné d'un prêtre. Ils parlent de construire une ferme et une vie outre de la terre comme les paysans, baptisent alors le sol par la fabrication de l'amour - comme le prêtre chante et les gosses et les domestiques montre.

En arrière à Rome, a bloodied et a bandé Pullo parvient à s'échapper de son salle d'hôpital, s'enroulant vers le haut à la villa de Vorenus -- beaucoup à la consternation d'Eirene, qui contemple tuer l'homme qui a assassiné son amoureux. Pour sa partie, Vorenus semble reconnaissant avoir son vieux dos d'ami, et accepte de l'abriter tandis qu'il récupère.

En attendant, César a hardiment décidé de réviser le sénat entier, le Gauls recruteur et le Celts "des tribus qui ont servi à Rome le plus long," irritant plus loin la vieille garde. Et après l'exploit de l'arène de Vorenus de dénigration comme acte "de criminalité brute," il choque chacun en nommant son ancien soldat un sénateur de Rome. Il présente ses calculs politiques à un Vorenus assommé : "étaient I pour vous punir, le peuple serait rendu extrêmement fâché... si je ne peux pas vous punir, je doit vous récompenser, d'autre je semblera faible."

Le rendez-vous pousse Cicero au bord. "un bas pleb dans le sénat ? Cela va trop loin... construction un temple. Mise à mort quelqu'un. Les personnes sont faciles à svp. Pas ceci." César défend ses actions par la prise visent les nobles. "je souhaite le sénat à faire des meilleurs hommes en Italie. Pas simplement les vieux hommes les plus riches à Rome."

Brutus, secrètement ayant excité César depuis leur épreuve de force au-dessus de son exode, trace maintenant sa cession avec sa mère Servilia, Quintus Pompey, Cassius et Casca. "nous devons agir bientôt," Cassius exige. "aujourd'hui il apporte Gauls et Celts et bas plebs. Demain ce sera des Belges, ou des freedmen... nous de bons nobles serons dépassés en nombre par la cohue étrangère. Nous serons dégradés. Impuissant."

Ils discutent quand et où le sortir, et le considérer le tuer dans son sommeil -- quand il sera le plus vulnérable. Mais Brutus n'aura pas toute partie de lui. Le meurtre doit être commis sur le plancher de sénat en jour, et il doit être commis par lui. "ce n'est pas un certain meurtre bon marché. C'est une chose honorable à faire!"

Par le frappement sur le plancher de sénat, ils risquent la colère du Vorenus maintenant-légendaire, qui a été invité pour ombrager (et se protéger de ce fait) César dans les chambres. Quintus considère le massacre Vorenus aussi bien, mais Servilia sait mieux. "il est important nous gardent les personnes de notre latéral... seulement les matrices de tyran."

Le matin de l'attaque prévue, Servilia invite Atia et sa famille plus de pour une visite, sous le pretense de finir leur aliénation. En dépit de ses soupçons, Atia accepte. "sa fureur m'amuse," elle dit Antony. "qui sait ce que la vieille tortue folle suffira."

Le matin suivant, Vorenus accompagne César pendant qu'il fait sa voie par le forum avec ses hommes, et cesse d'échanger des salutations avec le peuple. Hors de nulle part, le domestique Eleni de Servilia apparaît et tire Vorenus de côté. "j'ai des nouvelles de votre épouse," elle lui dit, avant de mettre en forme de tasse son oreille. Son visage commence à tomber.

En arrière à sa villa, Pullo indique à Eirene ses plans visiter un tombeau sacré pour demander la rémission tous qu'il est fait. Il l'invite à le joindre.

À travers la ville chez Servilia, Atia et Octavian arrivent avec des sourires stupéfiés, comme leur hôtesse les salue chaudement. Elle explique calmement pourquoi elle les a invités. "il est important pour moi qu'I soit le premier pour vous dire ce qui s'est produit."

Au coeur de la ville, sur le plancher de sénat, travaux de César que sa voie par la remplit des lectors et des défenseurs, recherchant en vain Vorenus. Comme il approche sa chaise, des stands de Brutus étroitement près, un couteau à peine caché, paralysé. Il essaye de rassembler le courage de tuer un homme qu'il aime. C'est Cimber qui entreprend la première démarche : il accule César pour demander s'il est reconsidéré l'exil de son frère. Quand il est balayé au loin, il saisit la prise du toga de César et la tire au-dessus de sa tête. Pendant que Brutus reste congelé, Casca se précipite en avant et poignarde César dans l'estomac. Ceci ouvre les barrages ; les autres conspirateurs se précipitent en avant et poignardent d'une manière extravagante, car Cicero et les autres sénateurs se sauvent vers les portes. Avec la force désespérée, César s'arrache librement des hommes. La marque Antony essaye de fonctionner à son aide, mais ses compagnons le tiennent en arrière. Posca est a matraqué par derrière par Quintus Pompey. César s'effondre au plancher de sénat dans un ajustement des convulsions, et Cassius commande Brutus pour entreprendre sa démarche. Pendant que César regarde fixement lui, le sang et la conscience s'écoulant, Brutus regarde fixement en arrière son chiffre tombé de père. Il se plie vers le bas et pousse un couteau dans son estomac, le coup final de la mort, une crispation d'horreur le rattrapant.

"ainsi jamais pour des tyrans!" Cassius déclare, soulevant la main de Brutus dans le ciel. Mais à ce jour la chambre de sénat est presque vide.

En arrière au regard fixe de Servilia, d'Atia et d'Octavian dans le choc comme ils prennent dans elle des mots. "ainsi vous voyez, le tyran est mort," Servilia indique que République de calme ."Tle Senat est reconstitue . Et vous êtes seul." Atia se tient pour partir, mais Servilia continue : elle a l'intention d'inciter la femme à souffrir. "lentement et profondément, comme vous m'avez incité à souffrir."

À travers la ville, un Vorenus souffrit le martyre donne l' assaut à dans son appartement et exige de voir le jeune garçon, "votre fils!" il hurle à un Niobe cendré. "dites-moi que ce n'est pas vrai." Son visage frappé, Niobe ne peut pas répondre. Car Vorenus déchire l'appartement, cassant en bas de l'autel de famille, elle soutient lentement de la salle. Il prend un couteau de découpage sur la table, folle avec la fureur et douleur, et le soulève dans le ciel comme si pour frapper. Au lieu de cela il s'effondre sur un mettre hors jeu. Niobe soutient sur le porche, sobbing. "le garçon est irréprochable," elle dit faiblement, avant de se pencher doucement vers l'arrière s'est laissée tomber au-dessus du rebord.

Le long de la campagne romaine, sous un ciel primitif, Pullo et Eirene marchent vers le haut d'une colline herbeuse, inconsciente à la maison arrière d'horreurs. Avec l'effacement léger, elle atteint plus d'elle prend sa main.

En arrière à Rome, Vorenus berce Niobe dans des ses bras, larmes coulant pendant qu'il embrasse son visage sans vie. Le garçon Lucius trébuche sur elles dans la confusion, car Vorenus regarde fixement dans ses yeux.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/07/2006 12:00:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CESARINE
Impératrice

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2006
Messages: 74
Point(s): 5
Moyenne de points: 0,07

MessagePosté le: 05/08/2006 06:25:10    Sujet du message: Episode 12 Répondre en citant

Cet épisode m'a vraiment fait mal au coeur , bcp de tués et surtout bcp de sang.La deuxieme saison nous reserve t-elle des suprises ?Nous verrons ?

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 16:33:43    Sujet du message: Episode 12

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Rome Index du Forum -> Forum de Rome la série -> la saison 1 Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE